Recevoir la newsletter
Formation Sécurité Résultats 1 à 20 sur 98 résultats de recherche

Comparez les programmes, prix et disponibilités de 3 organismes sélectionnés pour vous


• Prévenir les risques d'accidents au travail. • Savoir protéger, examiner, faire alerter, et porter secours sur une situation d'accident. • Mettre en œuvre les gestes de premiers secours face à une victime.

Maintenir et actualiser ses compétences de Sauveteur-Secouriste du Travail.

• Prévenir les risques d'accidents au travail. • Savoir protéger, examiner, faire alerter, et porter secours sur une situation d'accident. • Mettre en œuvre les gestes de premiers secours face à une victime.

• Intervenir efficacement face à une situation d'accident. • Mettre en application ses compétences au profit de la santé et de la sécurité au travail, dans le respect de l'organisation de l'entreprise et des procédures spécifiques fixées en matière de prévention.

Etre capable de respecter les prescriptions de sécurité définies Norme NFC 18-510  Effectuer des opérations d’ordre non-électrique au voisinage d’installations électriques, en connaissance et en appliquant les règles de sécurité.

+ Etre capable de respecter les prescriptions de sécurité définies par la Norme NFC-18-510 + Etre capable d’exécuter en sécurité les opérations simples d’ordre électrique

• Comprendre le rôle et les attributions du CHSCT pour exercer pleinement son mandat. • Connaître les méthodes à mettre en œuvre pour prévenir les risques professionnels et améliorer les conditions de travail. • Savoir comment s’organiser pour accomplir ces missions.

• Comprendre le rôle et les attributions du CHSCT pour exercer pleinement son mandat • Connaître les méthodes à mettre en œuvre pour prévenir les risques professionnels et améliorer les conditions de travail. • Savoir comment s’organiser pour accomplir ces missions.

Clarifier le rôle et les missions légales du CHSCT Participer activement et efficacement au CHSCT Contribuer à l’amélioration de l’hygiène, de la sécurité et des conditions de travail

Maîtriser les situations à risques lors d’opérations nécessitant l’usage d’EPI spécifiques

- S’impliquer dans la politique de prévention de l’entreprise. - Identifier les risques afin de proposer des mesures préventives ou correctives. - Mettre en place un management de la Santé et de la Sécurité au travail.

Acquérir les connaissances nécessaires à l’identification d’une urgence médicale et à sa prise en charge en équipe, en utilisant des techniques non invasives, en attendant l’arrivée de l’équipe médicale.

Maintenir et actualiser ses compétences de formateur PRAP.

Concevoir, animer et évaluer les formations de Sauveteur-Secouriste du travail

• Comprendre les enjeux de la prévention en matière de santé et sécurité au travail. • Identifier le rôle des différents acteurs. • Connaître les pouvoirs et prérogatives d’un CHSCT et de ses membres.

Maintenir et actualiser ses connaissances liées à l’AFGSU 2.

✚ Connaître les données générales, réglementaires et techniques en matière d’hygiène, de sécurité et de prévention des risques professionnels. ✚ Appréhender les principaux risques de l’entreprise, les évaluer, les analyser pour mieux agir. ✚ Mettre en oeuvre et suivre une démarche de prévention. ✚ Analyser les accidents et incidents. ✚ Etre force de propositio...

Maintenir et actualiser ses compétences de formateur SST.

Connaître les missions d’un président de CHSCT.

Etre capable d'animer des sessions de formations dédiées à la prévention du risque incendie Etre capable d'évaluer des stagiaires lors des formations Etre capable d'organiser, d'encadrer et d'évaluer un exercice d'évacuation
La sécurité concerne toutes les entreprises, qu’elles relèvent de secteurs d’activité à hauts risques (bâtiment, travaux publics, production industrielle…) ou d’activités tertiaires.

Suivant son activité, l’entreprise peut être soumise à une obligation de former régulièrement ses salariés sur des thématiques bien spécifiques : sauveteur secouriste du travail, incendie, conduite d’engins, risques chimiques, travail en hauteur, etc.

Certaines de ces formations réglementaires peuvent être certifiées, par exemple avec un CACES (Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) pour la conduite d’engins.

Il peut s’agir également de se former à la prévention des risques psycho-sociaux ou RPS, qui prennent de plus en plus d’importance dans la gestion du personnel et de l’absentéisme.

Les formations à la sécurité à Toulouse et en Midi-Pyrénées sont dispensées par différents types de structures, allant de la grande enseigne internationale au formateur indépendant issu du métier.

Certains organismes de formation ont leurs propres testeurs en interne pour des certifications comme le CACES, d’autres font appel à des personnes différentes pour les formations et les tests de certification.

Le Document unique (DU), obligatoire dans toutes les entreprises, peut également faire l’objet d’une formation, afin qu’il soit pertinent vis-à-vis des risques réellement liés à l’activité de l’entreprise et que l’employeur puisse assumer convenablement sa responsabilité.
Module Chargé de chantier (B0, H0, H0V) : 4 H • La technologie des appareils et les capacités de levage Les réactions physiologiques du corps humain, L’évolution de la réglementation. • Les effets du courant électrique sur le corps humain (mécanismes d’électrisation, d’électrocution et de brûlures, etc…). - les différents accessoires. différentes pratiques utilisées aujourd’hui en matière d’analyses des incidents et accidents Relais magnétiques et thermiques, • Participer à la réalisation et à l’animation d’un projet de formation PRAP intégré à la démarche prévention de l’établissement. - Principes de sécurité physique dans les efforts de manutention. Réaliser son document unique d’évaluation des risques et améliorer les conditions de santé et sécurité au sein de l’entreprise. - La victime est sur le dos ? Les forums d’échange et le service national d’assistance - Contrôle de l’accident sur site : l’enquête 2/ Ma TPE/PME est-elle concernée ? • Technique d’analyse, d’exploitation et moyen d’action • Actualisation de la formation VALIDATION • La détection des risques d’atteintes à la santé et leurs liens avec les éléments déterminant l’activité physique. Actualiser les connaissances du risque électrique, savoir adapter son comportement et son activité dans un environnement électrique. • Les limites de l’HABILITATION chiffre « 0 » (Autorisation, interdits, ZONE DE 4 - Faire alerter ou alerter : TRAVAUX. - Mise en sécurité de son environnement. • Vos attitudes face au stress. • Organisation et gestion. - L’alarme incendie. Entreprise : • Mettre en œuvre les gestes de premiers secours face à une victime. 5- Acteurs de la prévention et de la sécurité au travail Toute personne souhaitant travailler dans la Sécurité Privée. - Réglementation : 5/ Améliorer l'efficacité du CHSCT - Notions élémentaires de secourisme, conduite à tenir en cas d’incendie sur une installation électrique. Certifiée par l'INRS - Le système de sécurité incendie (SSI). - Être dans une posture de négociation permanente - le critère et le choix de solutions (tableau INRS) Recyclage : 1 jour + tests Personnel devant exercer la fonction de SST dans son établissement ou déjà titulaire du certificat SST souhaitant le renouveler. - Conception des différents circuits : - La victime répond mais se plaint de sensations pénibles et / ou présente des signes anormaux La maladie professionnelles : le tableau 57. - Prévention des incendies : exigences du Code du Travail en matière de sécurité incendie. 2. Les missions et le fonctionnement du CHSCT • Les techniques de lever-porter de charge. contacteurs, - L’essentiel de la réglementation en matière de sécurité : - Emploi et entretien du matériel de sécurité et de l’outillage des électriciens. Évaluation : Une attestation de formation sera remise au chef d’entreprise ainsi qu’une attestation d’assiduité à chaque stagiaire. Recyclage : 1 jour • Dangerosité des produits utilisés dans l’établissement (par les stagiaires) > Comment piloter l’amélioration. - « Rappel sommaire sur le rôle de l’oxygène et l’importance du maintien de la respiration et de la circulation, Personnel de l’entreprise concerné par les risques liés aux produits chimiques. - Risques chimiques : • Chiffres clés par secteurs d’activité : • Informer son responsable hiérarchique et/ou la (les) personne(s) chargée(s) de la prévention dans l'entreprise ou l'établissement, de la/des situation(s) dangereuse(s) repérée(s) Retours d’expériences d’entreprises ordre de priorité • Identifier les situations de souffrance au travail L’ensemble du personnel et plus particulièrement le personnel d’encadrement. 2. Le stress - la délégation de pouvoir CONTENU DU PROGRAMME : Comprendre les déséquilibres entre le travail réel, les représentations, le ressenti et l’expression du vécu. • Séquences de mise en sécurité d’un circuit et déroulement des opérations, Recyclage : 1 jour Vous souhaitez être accompagnés dans votre suivi de projet PRAP ? Nos formateurs-conseillers sont à votre disposition (nous consulter). - exercice d’application (compte rendu d’accident, analyse d’accident) - Décrire le travail réel : aspects humains, organisationnels, techniques et • Les accessoires et leurs règles d’utilisation (élingues, palonniers...) Comment réaliser une prise de terre, • Les appareillages de commande et de protection coupe-circuits à fusibles, 6. Enquêter après un accident du travail • Les consignes de sécurité VALIDATION • CACES 1B : Grue télescopique automotrice ou sur porteur - Rendre compte d’une situation dangereuse ou d’un dysfonctionnement pouvant mettre en danger la santé des travailleurs Les disjoncteurs et disjoncteurs différentiels, • Application sur maquette pédagogique ou sur site. • Certifiée par l'INRS • Pratique : les stagiaires identifient quelques aspects environnement et sécurité Le document unique et son actualisation - Les facteurs de risques : identification concrète • Les limites des opérations, les distances de sécurité, les zones définies. PRATIQUE Donner aux participants les connaissances, les outils, les méthodes leur permettant de pratiquer le management de la santé, de l’hygiène et de la sécurité au travail. • Méthode d’interventions sur les opération électriques hors tension et au voisinage. Jour 1 • Les gestes de commandement des engins de levage • Les réunions du CHSCT. - La victime se plaint d'une brûlure. Les obligations du chef d’entreprise. Certifiée par l'INRS Des conseils individualisés pour une mise en pratique immédiate à l’issue du stage Facteurs de stress. • La victime saigne abondamment • La technologie des appareils • Evaluation des risques : la matrice de sécurité, méthodologie et outils • inventaire des risques liés à l’activité : analyse des risques, méthodologie, cas d’entreprise - Exercice réel avec déclenchement de l'alarme. Aucun. • Les réactions physiologiques du corps humain. - La pollution de l’air • Démarche globale de prévention incendie. - La victime répond, elle se plaint de brûlures. • Les risques liés à la conduite, à la circulation, à l’utilisation - Les mesures techniques. Le saviez-vous ? - Porter un regard critique sur les situations de travail du point de vue de l'applicabilité des principes de base et des améliorations à apporter Personnel d’exploitation, d’entretien « non électricien » amené à effectuer des opérations simples ou/et des manœuvres sur des ouvrages électriques. • L’information et la formation des salariés Les conducteurs d’engins de chantier. embarqué…). - La santé au travail : éléments historiques et définitions. installation BT, • Rappels : distribution de l’énergie, les générateurs et les circuits électriques Chefs d'entreprises Les réglementations santé-sécurité applicables à la construction et à la rénovation • Exercices pratiques de mise en situation : • Sensibilisation aux accidents et responsabilité des utilisateurs • Les règles d’utilisation, les consignes de sécurité, les vérifications Toute personne impliquée ou chargée des questions de prévention, des risques professionnels et des RPS dans son entreprise ou son organisation. Une attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 est délivrée au stagiaire qui a participé à l’ensemble de la formation - Echanges de pratiques entre les participants ; le formateur pose le cadre juridique et réglementaire. - certificat PAE 3 à jour de formation continue. Frais de restauration au CFI inclus •Personne chargée de la mise en place d’une démarche de prévention du risque routier dans l’établissement. Au même titre que les membres du comité d’hygiène et de sécurité, le délégué du personnel doit bénéficier d’une formation théorique et pratique nécessaire à l’exercice de sa mission. Cette mission est une initiation aux méthodes et procédés à mettre en oeuvre pour prévenir les risques professionnels dans l’entreprise et améliorer les conditions de travail. • Le saignement par la bouche, le nez ou autre. Le compte-rendu. • Le risque électrique : les différents types de formations, les dommages sur le corps humain et sur les installations et équipements • Conduite de l’évaluation des SST. Apprentissage des consignes et des manoeuvres en vue de la délivrance d’une autorisation de conduite en sécurité. L’isolement des installations, Connaitre les gestes de réanimation et les étapes de la pose d'un défibrillateur. • Les accessoires et leurs règles d’utilisation - Distance d'attaque du feu. 2- Création, renouvellement et fonctionnement • Les gestes de commandement des engins de levage • La capacité à intervenir sur les situations d'accidents du travail. Les candidats connaissent les engins et sont aptes au niveau médical. 5 - Secourir : La délivrance d’une autorisation de conduite cariste est rendue obligatoire par l’arrêté du 2 décembre 1998 pour tout employeur qui propose à un salarié la conduite d’un tel équipement de travail. Champs d’application. - Identifier les documents et leur pertinence Aspects juridiques et réglementaires De « faire alerter » à « informer » • La victime répond, elle se plaint d'une douleur Accueil et contrôle d’accès. • Les risques psychosociaux et la réglementation  Risques d’accidents Services publics de Gendarmerie et de Police. Les risques, les textes et les mesures de prévention : 20 situations dangereuses - Mettre en place une série d'actions de prévention Les candidats connaissent les engins et sont aptes au niveau médical. • Certifiée par l'INRS - Adopter et appliquer les principes de base de sécurité physique et d'économie d'efforts. . Les opérations • Responsabilité des utilisateurs - Les membres du CHSCT récemment désigné ou ayant effectué deux mandats de 2 ans consécutifs ou non Les missions de l’animateur sécurité. - L'évacuation : - Les délégués du personnel dans les entreprises de moins de 50 salariés - Principes d'ergonomies - Modes de propagation du feu. - La réaction et la résistance au feu. - Les dangers du courant électrique : Évaluation : Les CACES et une évaluation de stage seront envoyés à l’employeur. Il recevra aussi les titres d’autorisation de conduite qu’il lui suffira de signer et de remettre au personnel. ✚ Connaître les données générales, réglementaires et techniques en matière d’hygiène, de sécurité et de prévention des risques professionnels. • Les chiffres (en particulier enquête DARES). Maîtriser les missions et le rôle du CHSCT La conduite à tenir en cas d’accident corporel ; - L'aménagement du poste de travail. - Les principaux risques professionnels : TMS – CMR – RPS – Chute – bruit – routier L'employeur, compte tenu de la nature des activités de l'établissement, évalue les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, y compris dans le choix des procédés de fabrication, des équipements de travail, des substances ou préparations chimiques, dans l'aménagement ou le réaménagement des lieux de travail ou des installations et dans la définition des postes de travail. Domaine : Risques Activités Physique • Les principes généraux de la prévention (art L 230-2 du code du travail). Identifier les procédures d’alerte. Programme : • Analyse du risque électrique, Les obligations du chef d’entreprise. Formation adaptée et ciblée sur l'activité des participants. - Les facteurs du conflit, la peur, la force, l'équité. Module tronc commun 2 (TC2) : 14 H (jour 1 et 2) Recyclage : 1 jour - La législation concernant la prévention. situations dangereuses et leur proposer des pistes •Réaliser un diagnostic sur le risque routier dans l'établissement (définir, identifier). Connaître et respecter la Norme NFC en vigueur - les cotisations pour accident du travail 2. La sécurité incendie : • Le document unique à l’état de la (des) victime(s) lorsque : • Déceler, mesurer les risques et analyser les conditions de travail. Recyclage : 1 jour + tests • Responsabilité des utilisateurs • Les appareillages électriques de commande et de protection (câblage) Catégories de CACES • La technologie des engins concernés par la formation "Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d'urgence dans : Option deuxième journée : travail sur documents d'entreprise et / ou terrain. Etude et diagnostic des accidents du travail et des maladies professionnelles - Une obligation de résultat. • Méthodologie • Les équipements de protection collective et leur fonction (barrière, écran, Suivre la mise en œuvre des décisions précédentes • CACES 2C : Grue treillis sur rails Rechercher les dangers persistants pour protéger • Quelques données statistiques - Les agents extincteurs. - l’importance du rapport de contrôle (traçabilité) 3. Les installations techniques : Le décret du 5 novembre 2001 (document unique) Limiter la propagation d’un incendie  Les moyens de prévention. - La victime se plaint d'une douleur empêchant certains mouvements. Recyclage : 1 jour - Appel et réception des services publics de secours. - La circulaire du 18 avril 2002 : attentes des acteurs externes de l’entreprise - Dans le cas où il y a manifestation de plusieurs signes, définir l’ordre de priorité des résultats à atteindre - Le temps de cycle Connaître les missions d’un président de CHSCT. Carte de Sauveteur-Secouriste du Travail. - La victime s’étouffe de sécurité et de conditions de travail. Diminuer les risques d'accidents et de maladies professionnelles liés aux activités physiques et participer à l'amélioration des conditions de travail. - Avoir un niveau 3ème. - La cotation des risques. Etablir le permis de feu et veiller à sa application. • La technologie des GMA • Les principes généraux de prévention. - les principes généraux de prévention Les risques électriques. Le risque incendie. Les candidats connaissent les engins et sont aptes au niveau médical. Mise en pratique : analyse d’une situation de travail pour identifier les R.P.S dans l’entreprise. 2 Fonctionnement et missions du CHSCT > De "Faire alerter" à "Informer" : • S’impliquer dans la politique de prévention de l’entreprise - Le désenfumage, l’éclairage de sécurité et les moyens de secours. Composition, rôle et missions. • Citer les sources d’informations technologiques et réglementaires que l’on peut mobiliser. • La technologie des engins concernés par la formation - La victime ne répond pas, elle respire. • Détermination des risques potentiels à chaque poste de l’unité de travail d’amélioration. • Les facteurs de stress (personnels, professionnels et sociétaux) • Consignes. • Entraîner de façon pragmatique les stagiaires à porter les premiers soins avec calme, rapidité et efficacité. - Les missions du service de sécurité incendie. L'arthrose. Travailler en sécurité Chefs d’entreprises, responsables et managers exerçant une fonction d’encadrement, responsables RH. • Séquences de mise en sécurité d’un circuit et déroulement des opérations, • Différentes formes d’intoxication Les candidats connaissent les engins et sont aptes au niveau médical. - Etre capable, en fonction de la présence ou non de témoins et de l'état de la victime, de repérer le moment le plus opportun pour transmettre le message d'alerte. - Le stress, le harcèlement, les violences • La brûlure. - Le triangle du feu. - Protections individuelles et outillage électroportatif. Exercices pratiques et QCM de contrôle des connaissances. - Encadrer les Equipiers de Première Intervention. > Le Sauvetage-Secourisme du Travail : Les affichages obligatoires. • Les risques liés à la conduite, à la circulation, à l’utilisation - Le triangle de feu. - Importance des accidents du travail dus aux gestes répétitifs, manutentions et aux manipulations : Aucun. ✚ Etre force de proposition Mise en pratique : les participants identifient les pratiques applicables à leur entreprise en fonction du public visé. - Démonstrations : Le formateur montre les exercices, les participants appliquent et formulent ce qu'ils ont effectués. Les stagiaires décrivent et justifient les opérations qu'ils effectuent. • Reconnaissance des moyens de secours Obligatoire pour conserver la validité de son certificat. 1 jour tous les 2 ans. - Lutte contre l’incendie, évacuation et regroupement au point de rassemblement. - Les voies de pénétration des produits dangereux dans l’organisme. - Répartition des missions. • La victime ne répond pas, elle ne respire pas - L’organisation de la prévention : Le contrôle d’isolement. Travail intersession : recueil des données utiles à l’évaluation, observations sur le terrain, renseignement de la grille d’analyse - Les installations fixes d’extinction automatique. Module 7 (2x0.5 jours – 7h00). - identifier les enjeux ; définitions : AT, MP et accident de trajet • Les attributions particulières des délégués du personnel en matière d’hygiène et de sécurité des conditions de travail. - Etudes de cas : les participants travaillent sur des situations concrètes. Un certificat de formateur PRAP est délivré au stagiaire qui a participé à l’ensemble de la formation et a fait l’objet d’une évaluation favorable. Durée : ½ journée théorique et pratique, par groupe (sur aire d’évolution feu mise à disposition) ; ½ journée de recyclage. - Porter un regard critique sur les situations de travail du point de vue de l'applicabilité des principes de base et des améliorations à apporter. • La règlementation (Autorisation, interdits, ZONE DE TRAVAIL, etc.) - La victime répond, elle se plaint de sensations pénibles et/ou présente des signes anormaux. • Les ZONES D’ENVIRONNEMENT et leurs limites. - Effectif. • Incendie. • Les facteurs et les causes identifiées. - Stress, violence interne, violence externe • La règlementation Article R4544-10 du code du travail : Examiner la victime et faire alerter > Examiner la victime pour faire alerter Personnel non électricien travaillant dans des environnements à risques électriques (ex. maçon, peintre, agents de nettoyage, terrassiers…) sous les ordres d’un chargé de chantier ou de travaux. • La règlementation • Atmosphère toxique. • Mesures de protection contre les contacts directs et indirects. Évaluation : A l’issue de cette formation un certificat d’équipier de première intervention feu sera remis à chaque participant. • Délivrer le choc • Déversement de produit. • Les risques liés à la conduite, à la circulation et à l’utilisation Certifiée par l'INRS Présentation des statistiques d'accidents du travail et des maladies professionnelles. du 4 au 19 décembre 2014 Tout personnel des secteurs de l’industrie, du BTP, du commerce et des activités de bureau. • Le stress, le Burn Out, la violence au travail, la souffrance, le harcèlement. - B1(V) H1(V) pour les électriciens exécutants, - Les diagnostiques avant travaux • Les moyens dont dispose un CHSCT. Tout le personnel désirant connaître l’utilisation et l’efficacité d’un extincteur VALIDATION - Intensité. Entreprise : - L’éclosion et le développement du feu. • Les limites de l’habilitation BS, De la charge. Reconnaître les dangers persistants pour protéger. - autoformation à distance INRS “Acquérir des bases en prévention des risques professionnels” (nous consulter). 2. Les règles de sécurité incendie : - Délégation de pouvoirs. • Exemples. LES OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES : - … - mise en oeuvre et fonctionnement ; action corrective et évaluation  Examiner la victime et faire alerter • Responsabilité des utilisateurs - carte de formateur SST. mise à la terre des masses métalliques. Avoir des compétences en électricité dans le domaine de tension considéré résultants d'une formation ou d'une pratique professionnelle. Le sauveteur secouriste du travail doit aussi connaître les risques propres à son entreprise. Leur capacité à repérer les risques permet aussi de faire remonter des observations (état du matériel par exemple) à l’encadrement et aux instances chargées de la prévention. - Pratique : sur un poste de travail. • L’habilitation selon la norme NFC 18-510 : définitions des différentes habilitations et responsabilités des opérateurs • Les règles d’utilisation • Les consignes de sécurité - La dangerosité des fumées. Cela passe par de la prévention, de la formation et de l'information. D’autres dispositifs • La résistance du corps humain.  Effectuer des opérations d’ordre non-électrique au voisinage d’installations électriques, en connaissance et en appliquant les règles de sécurité. •Identifier les unités de travail concernées par le risque lié à la circulation routière. • Qu’impose la directive 94/9/CE. Quelques modèles et quelques outils Aucun. • La plaie simple. - Les risques. - Pédagogie : - Connaissance des moyens de sécurité de votre établissement. • Le management de la sécurité au travail La résistance du corps humain - Son rôle personnel en tant que membre du CHSCT - Mesures à prendre en considération lors de l’appel d’offres. Domaine - Secourisme au Travail 1. Le contexte réglementaire : + Etre capable d’exécuter en sécurité les opérations simples d’ordre électrique Module B1, B1V, B2, B2V, B2Vessais, BR, BC : 7 H (jour 3) • Les limites des opérations, les distances de sécurité, les zones définies. Connaître les risques liés au travail à côté ou sur les ouvrages électriques (Basse et ou Haute Tension). Savoir les repérer et savoir les prévenir pour soi même et le personnel placé sous ses ordres. Effectuer en sécurité les opérations d’ordre électrique sur les installations. Module 1 (3 jours – 21h00) : Cadre légal et déontologique. Aucun • Le transport des engins • Reconnaître les signes précurseurs de l’AC et une alerte précoce - Réflexion sur les pratiques des participants en matière d'analyse des accidents du travail. - B0 et H0(V) pour les non électriciens, . Evaluation des risques • le cadre de l’action du CHSCT : rôle et missions, aspects réglementaires, aspects dynamiques en matière d’amélioration des conditions de travail - Dégagement d'une victime dans un local enfumé. - Intensité. • Les conséquences économiques pour l’entreprise. • Constitution Observation des fonctions vitales. • Les différents types de matériel définis pour les zones ATEX. • Principes de calcul d'une installation conformément au Code du Travail. • Prescriptions des différentes ZONES DE TRAVAIL. - l’importance du rapport de contrôle (traçabilité) • Les effets du courant électrique sur le corps humain (mécanismes d’électrisation, d’électrocution et de brûlures, etc.). La pénétration des produits chimiques dans l’organisme • Les procédures d’accès, de sécurisation, de suivi et de contrôle Du fait de leur activité professionnelle, ces salariés sont exposés à un risque d'accident sur la route. De remplacements d’accessoires débrochables, Plan d’action, Mise en œuvre et Suivi. Les missions du CHSCT sont déclinées avec la proposition d'outils pratiques et performants pour améliorer l’efficacité de l'institution. • Difficultés rencontrées • Les ascenseurs. Connaître les bases réglementaires de la vérification générale des engins soumis au Règlement Général des Industries Extractives (RGIE) et être capable d’assurer le contrôle sécurité de ces équipements. Participer activement et efficacement au CHSCT - De réaliser et actualiser le Document Unique d’évaluation des risques • Selon l’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (définition psychosociale) Toute personne chargée d’effectuer les contrôles réglementaires de ces engins. - La protection des personnes. • Connaitre l'alerte aux populations - Les priorités des actions pour réduire les risques. - Les déchets : - Situer son rôle de Sauveteur-Secouriste du Travail. - Type d'extincteurs. • Le code du travail, l’habilitation selon la norme NF C 18-510 : définitions , rôle et responsabilité des opérateurs, limites d’intervention • La consignation, les dispositions particulières liées aux sources autonomes. Résolution d’un conflit. > Les enjeux d’une stratégie santé-sécurité environnement (HSE) Évaluation : Une attestation de formation sera remise au chef d’entreprise. Il recevra aussi les titres d’autorisation de conduite qu’il lui suffira de signer et de remettre au personnel. . Les moyens de protections collectifs et individuels • La réduction des risques liés à la manutention manuelle de personnes à mobilité réduite. • Les résistances aux changements  Secourir - Mises en situation : Au travers d'une situation d'accident, les stagiaires découvrent les éléments qui constituent le message d'alerte. - La victime se plaint d'une plaie qui ne saigne pas abondamment. Protéger-Examiner-Alerter-Secourir Recyclage : 1.5 jours (théorie + TP) - Mettre en œuvre ses actions • La victime se plaint et/ou présente des signes anormaux • Les risques chimiques Origine de la Sécurité du Travail de libérer les voies aériennes. 4. Rôle et missions des agents de sécurité incendie : • La consignation, les systèmes de verrouillage. • Intégrer la réglementation en vigueur • Identifier les différents types de feu et de dangerosité. Cette formation permet, dans un premier temps, d’acquérir les bases nécessaires, et dans un second temps de passer les tests du CACES selon la recommandation R 386. • Notions de risque, danger, prévention, protection Aucun. Personnels en contact avec des produits chimiques. - Notions élémentaires de secourisme et de sécurité incendie. Les conducteurs de grues mobiles. - Réévaluation des risques . Les personnes intervenantes 3. Identifier les risques : Positionnement du supports papiers. • CACES 8 : tombereau, décapeuses, tracteur agricole (> à 50 chevaux). - Connaitre les techniques et procédures d'évacuation. Cette formation va vous permettre de mettre en place votre document unique d’évaluation des risques (DU), outil obligatoire permettant d'engager une démarche de prévention dans l’entreprise et de la pérenniser. • CACES 3 : bouteurs, tracteurs à chenilles, pipe layer. • Connaissances des moyens de détection - Adopter une attitude positive face à l'objet "sécurité" - Identifier les facteurs risques psychosociaux dans le cadre du travail et leurs effets - Acteurs du processus : répartition des actions entre managers, employés et spécialistes (sécurité, santé, hygiène, etc...) • Gestion des enregistrements (preuves de fonctionnement et de conformité du système) Domaine : Risques Incendie Connaissance des activités de l'entreprise • La règlementation 40 % C'est le taux de survie si la défibrillation est pratiquée avant l'arrivée de l'ambulance - L’organisation de la prévention : 130 C'est le nombre de décès dû aux arrêts cardiaques en France par jour Analyse des causes : les indicateurs et les moyens de détection. • Le stress post-traumatique • Pratiquer la RCP : compressions, insufflations Les noms et les limites des différents domaines de tension ; Aucune connaissance en électricité n’est demandée mais les stagiaires doivent être capables de comprendre les instructions de sécurité. - Le port de charge Les acteurs de la prévention (Inspecteur, CARSAT, Médecin, Anact,…) • Comprendre le fonctionnement des différents agents extincteurs. • Faire du stress un allié. La typologie des Accidents du Travail - Le problème lié à l'éclairement des postes de travail. Identifier les pratiques managériales permettant de conjuguer performance et bien-vivre au travail. Aucun. Un livret participant leur est remis lors de la formation. 2 - Réaliser une protection adaptée : • Faire alerter ou alerter en fonction de l'organisation des secours dans l'entreprise ou l'établissement  Module complémentaire d’1/2 journée pour les chargés de chantier (complément de formation sur les spécificités liées aux chantiers réalisés à proximité d’ouvrage ou d’installation électrique) : les documents spécifiques, les acteurs des travaux, la surveillance d’un chantier, mise en place de la zone de travail, respect des instructions. • Repérer les principales obligations de l’entreprise en matière d’hygiène, de santé et de sécurité au travail et savoir y répondre. • Compléter les éléments manquants • CACES 4 : chargeuses, chargeuses pelleteuses. • NF C 18-510 • les points de rassemblement Etre manager de la sécurité • Suivre les indications vocales - Le déroulement de la visite du CHSCT •Composition du Taux Accident (TA% masse salariale) et son impact sur l’entreprise • Les équipements et moyens de protection collectives et individuelles, leur mise en oeuvre • Les risques liés à l’utilisation • Les situations d’accident simulé liées aux risques inhérents au travail. Sectionneurs, 1 - Théorie générale du feu : - Les normes RSE La mission est une activité professionnelle. Le risque d'accident est un risque professionnel. - Echanges de pratiques entre les participants ; le formateur pose le cadre juridique et réglementaire des différents exemples. Point de rassemblement. Ce module de formation doit permettre au personnel n’ayant pas les connaissances électriques de base de mettre en application les prescriptions de sécurité de la norme NFC 18-510, lors de l’exécution d’opérations limitées sur des installations électriques et d’assurer leur sécurité et celle des personnes dans leur entourage dans le domaine tertiaire et les situations propres à leur établissement. Programme : Certifiée par l'INRS La formation ne dure qu'1 jour si elle se rajoute à la formation de contrôleur engins de chantier. - La victime se plaint de brûlures : Réagir face à une brûlure chimique, thermique, électrique, radiation, frottement - L'extinction des feux. Cela passe par de la prévention, de la formation et de l'information. Définition des missions respectives et spécifiques : - Consignes de sécurité et d'évacuation Connaître les dangers présentés par l’électricité, et analyser les risques liés au travail sur les installations électriques (Basse Tension). Savoir les repérer et savoir les prévenir, exécuter seul en sécurité des interventions de raccordement et de remplacement simples adaptées aux opérations électriques polyvalentes qui lui sont confiées. • Acteurs internes Agir au quotidien dans ses attitudes et ses actes. Les accidents ostéo-articulaires. Formation adaptée et ciblée sur l'activité des participants. • Les équipements et moyens de protection collectives et individuelles, leur mise en oeuvre - Le remplacement de lampes, d’interrupteurs prises de courant, réarmement de disjoncteurs, relais, interrupteurs, • Les accidents du travail - Formulation des facteurs potentiels d'accidents, en vue de la détection précoce des risques. • Savoir gérer et canaliser ses émotions. • Surveillance d’une zone d’essais, • Risques d’atteinte à la santé, TMS. 2 - Organisation de la sécurité dans l'établissement : Actions correctives directement menées sur le poste de travail : les gestes à risques ; la faisabilité de la mise en pratique des principes de sécurité physique et d'économie d'efforts ; le nombre de manutentions ou de manipulations. - LES DIFFERENTS INDICATEURS POUVANT ETRE MIS EN PLACE DANS L’ENTREPRISE. - Cadres, Managers. Aucune connaissance en électricité n’est demandée mais les personnes doivent être capables de comprendre les instructions de sécurité. • Les interventions sont limitées au cadre de l’entreprise. - Impacts sur la santé • Identifier les différents postes de travail - Reconnaître, suivant un ordre déterminé, la présence d'un ou plusieurs signes indiquant que la vie est menacée : Références règlementaires : Code du travail, NF C18-510, NFC 15-100, NFC 13-100. • La manutention des charges et l’élingage L’ergonomie en milieu industriel - Supprimer ou isoler le danger ou soustraire la victime d’une zone dangereuse sans s’exposer soi-même (les différentes méthodes de suppression ou d’isolement de dangers, les éléments de sauvetage et techniques de dégagement d’urgence dans ces situations selon les risques propres à l’entreprise) Toute personne intervenant en production. Rappels et nouvelles prescriptions Le droit de retrait : définition, jurisprudence. Sectionneurs, situation d'accident. Différencier les notions de danger, risque acceptable, prévention, protection - les réglementations des engins de chantier et de levage Recyclage : 1,5 jours (théorie + TP)  La gestion du stress. • Mettre en application ses compétences au profit de la santé et de la sécurité au travail, dans le respect de l'organisation de l'entreprise et des procédures spécifiques fixées en matière de prévention. – Application des prescriptions. Développer son « savoir-faire » et contribuer de façon efficace au développement de la prévention. • Conception et type. Technicien ayant suivi une formation et ayant une expérience significative en électricité pour les opérations qui lui sont confiées - Cadres ou Techniciens opérationnels chargés de la maintenance, production, réglementation. - Responsables qualité sécurité environnement. - La mise en oeuvre du CISSCT par le coordonnateur réalisation (le cas échéant) • Conception, organisation, animation et évaluation d’une action - Définir les différents éléments du message d'alerte qui permettront aux secours appelés d'organiser leur intervention. • Connaissance des consignes de sécurité sur le site • L’intégration de la RSE dans l’ensemble de l’organisation Tout citoyen. Toute personne chargée de la prévention dans l’entreprise. Elle prépare l’habilitation de niveau : Techniques d’information et de communication. • repérer les situations dangereuses dans son entreprise et savoir à qui et comment relayer ces informations dans l’entreprise, •Proposer des mesures de prévention et établir un programme d’action. La délégation de pouvoir. - S’intégrer dans la mise en oeuvre des plans de secours et des plans blancs. Domaine : Risques Electriques Les moyens d’actions : crédit d’heures, formation, recours aux experts… Organiser l’accueil du public /vérification du matériel • Comprendre les nouvelles FDS (Fiches de Données de Sécurité). Être apte physiquement (certificat médical de moins de trois mois). 3/ Le cadre réglementaire Le CHSCT et la maîtrise opérationnelle des risques - Les différents types d'extincteurs. donnée et correspondant à l’HABILITATION Exercices pratiques : • Les acteurs concernés par les TRAVAUX. Personnel non électricien. - aux modifications du programme. • Les différentes catégories de grues mobiles • Les équipements de protection collective et leur fonction (barrière, écran, - Choix des mesures à prendre. • organisation de l’intervention : rôle de l’équipier de 1ere intervention ; alarme et alerte - Les entreprises (PPSPS, sous-traitance...) . Les ouvrages électriques • Les règles d’utilisation, les consignes de sécurité, les vérifications Les candidats connaissent les engins et sont aptes au niveau médical. • Sensibilisation aux accidents - Utiliser le matériel d’immobilisation adapté à un traumatisme. Aucun. 3. La protection incendie : - Ouverture de la formation : tour de table des participants, présentation de l’intervenant et • Cas concrets de synthèse. - Lecture et manipulation des tableaux de signalisation incendie. • Comptabilité des produits. Connaître les risques nécessitant l’intervention et/ou porter secours • méthodologie d’analyse des accidents : analyse d’un cas d’accident d’entreprise et élaboration de l’arbre des causes L’arbre des causes - Evaluer les risques en précisant les objectifs et les moyens associés. • Les ZONES D’ENVIRONNEMENT et leurs limites. > De "Protéger" à "Prévenir" : Domaine : Risques Chimiques • Comment éviter l’explosion d’une ATEX. • Actualisation des connaissances (réglementation, programme,...). - Les emballages : Accompagnement terrain, sur demande. • Toute personne chargée de la conception et la mise en œuvre du Document Unique. Risques particuliers à la profession et à l’entreprise. Mise en pratique : établir le diagnostic des RPS dans son organisation. L’intervenant constituera un bilan des risques cités et vous proposera une liste de RPS établie préalablement. Chaque participant devra alors déterminer les risques rattachés à sa structure et expliquer les raisons de ses choix • Responsable technique et/ou maintenance, techniciens de maintenance et/ou agents d’entretien,… • Les produits CMR (Cancérogènes et/ou Mutagènes et/ou toxiques pour la Reproduction) • Moyens d’action et de prévention - Les enjeux du risque explosion. cadre réglementaire, enjeux, indicateurs d’alerte, responsabilité de l’entreprise • Le recours à l’expertise. Déterminer les méthodes, outils et moyens de l’encadrant. • Conception, organisation, animation et évaluation d’une action de formation PRAP. Toute personne volontaire dans l'entreprise. les disjoncteurs, •Repérer les sources de danger. • Les définitions : danger, risques, … Mettre en place une démarche de prévention du risque routier. - Participer à la mise en oeuvre des plans sanitaires. - Conduite à tenir en présence d’un incendie sur une installation électrique. Cela passe par de la prévention, de la formation et de l'information. utilisés dans l’ENVIRONNEMENT Aucun. • Conduite à tenir en cas d’accident corporel, en cas d’incendie dans un ENVIRONNEMENT électrique le transformateur. d'accidents. • Le risque électrique, les différentes grandeurs électriques de base , les dommages sur le corps humain et sur les installations et équipements, le choix du matériel Domaine : Risques Psychosociaux • Développement de compétences. Situer le CHSCT parmi les différentes instances représentatives du personnel Obligatoire pour conserver la validité de son certificat. 1 jour tous les 2 ans maximum. Dossier technique, rapport sur la sécurité chimique, évaluation des expositions, FDSE • Défibrillation précoce. • Synthèse. Tout public • Catégorie 3 : chariots élévateurs en porte à faux de capacité inférieure ou égale à 6 t. • Les risques liés à l’utilisation et à l’élingage • La règlementation Titre et niveau d’habilitation, - pourquoi ? comment ? Programme : Article R4544-10 du code du travail : • Contrôler le marquage (pictogrammes, estampilles,...). Connaître leurs avantages et leurs limites. - Etudes de cas : les participants travaillent sur situations potentielles • Travaux d’ordre non électriques au voisinage des pièces nues sous tension. - Quelles informations sur le document ? Typologie des accidents du travail Identifier les facteurs déterminants d’inadéquations et leurs combinaisons. • Les nouveaux cas de jurisprudence (responsabilité de l’employeur et de son délégataire). 3 - Examiner la (les) victimes(s) avant / et pour la mise en œuvre de l'action choisie : • Les obligations de l’employeur et du salarié 1 La protection : Bilan individuel des facteurs personnels en jeu. Les disjoncteurs, Aucun Code du Travail : Article R232-12-21. Mais les SST sont aussi des préventeurs. • théorie du feu : causes et effets de l’incendie ; définition du triangle du feu ; les classes de feux De nombreux salariés passent une partie importante de la journée au volant d'un véhicule, dans le cadre des missions qu'ils effectuent pour leur entreprise. 1. Définition et contexte des risques psychosociaux - La victime se plaint d'une plaie qui ne saigne pas abondamment, Aucun. LES OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES : Références règlementaires : R 4323-55 à R 4323-57 du Code du travail, arrêté du 2 décembre 1998, recommandation R 389 (CNAM). • De quoi se compose-t-il ? Certifiée par l'INRS Savoir rédiger et mettre à jour le Document Unique de manière autonome. • Comprendre les rôles et missions du CHSCT • Liberté de déplacement - Les zones de travail Un Certificat Prévention Secours est délivré au stagiaire qui a participé à l’ensemble de la formation et a fait l’objet d’une évaluation favorable. Cette formation, s'articule autour de deux grandes capacités que devra acquérir le stagiaire. Acquisition d'une méthodologie pour répondre aux exigences réglementaires concernant les produits chimiques. Agrée par votre Dirrecte - Les indicateurs "objectifs" sociaux et de santé au travail Personnel non électricien travaillant à proximité d’installations électriques et n’effectuant pas de travaux d’ordre électrique. • L'envoi et la gestion des Fiches de Données de sécurité (traçabilité, archivage) Terminologie et chiffres clés • La technologie des appareils 2. Prévenir le stress professionnel : les outils à disposition du manager • Reconnaître, sans s'exposer soi-même, les dangers persistants éventuels qui menacent la victime de l'accident et /ou son environnement Toute personne titulaire de la carte de Sauveteur Secouriste du Travail (CARSAT). • Qu’est-ce qu’un Sauveteur Secouriste du Travail ? Le SST étant reconnu comme "auxiliaire de prévention", il doit à ce titre articuler son action avec les autres acteurs de la prévention dans et hors de l'entreprise. Participer activement au développement de la prévention des risques dans l'entreprises • Formation. - Attaque de feu. 1. Tronc commun (Selon NF C 18-510) Elle ne respire plus, elle est victime d'un arrêt cardiaque. Que faire ? Contrôle théorique et pratique des connaissances Les candidats connaissent les engins et sont aptes au niveau médical. Domaine : Risque Incendie VALIDATION Elle prépare l’habilitation de niveau BS et H0(V) pour les techniciens. Identifier et analyser les accidents du travail (produits et potentiels) Utilisation du défibrillateur Identifier un conflit/trouver des solutions Un certificat PRAP est délivré au stagiaire qui a participé à l’ensemble de la fomation et a fait l’objet d’une évaluation favorable. Organisation des secours publics. - La victime respire - t - elle ? SECOURIR : Pour que son certificat reste valide, le SST doit être recyclé dans les 24 mois qui suivent sa formation initiale. • Comprendre le processus de planification - B1(V) ET H0(V) pour les électriciens exécutants, • La victime parle mais ne peut effectuer certains mouvements - S'entrainer à l'évacuation. - Mettre en oeuvre des appareils non invasifs de surveillance des paramètres vitaux. - Les maladies professionnelles par rapport aux accidents du travail - A quoi sert-il ? Être capable de gérer une situation accidentelle Présentation et organisation de la session • Les accidents de travail, de trajet, de mission et les maladies à caractère professionnel. Les entreprises ayant des SST ont d'une manière générale de meilleurs résultats en prévention et en AT. installation BT, • Serre-file. Le stress Circuit de vérification. - Les risques liés au travail à domicile. • Prescriptions des différentes ZONES DE TRAVAIL. Mise en sécurité des biens. Avoir la connaissance précise du risque électrique et savoir adapté son comportement et son activité dans un environnement électrique. • Le DAE chez l’enfant de 1 à 8 ans • Savoir gérer les conflits. - Que doit contenir le Document Unique ? Qu’est qu’un Sauveteur Secouriste du Travail ? • Evaluation et hiérarchisation des nouveaux risques : prioriser • maîtriser la conduite à tenir et les gestes de premiers secours Catégories de CACES • La règlementation • Les risques liés à la conduite, à la circulation, à l’utilisation • Les textes applicables : lois, décrets, directives, normes circulaires. - Les ressources clés : acteurs et supports - La notion d'enchaînement. • L’enquête après l’accident : - Enlever un casque intégral. Aucun. Ce module de formation doit permettre aux électriciens de mettre en application les prescriptions de sécurité de la publication UTE 18510, lors de l’exécution d’interventions sur des ouvrages électriques et d’assurer leur aptitude à adopter ces prescriptions dans les domaines et les situations propres à leur établissement. Recyclage : 1 jour L'agent de sécurité Conducteur de chien d'intervention (ASCCI) est un titre de niveau V inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). • L’alerte. Permettre aux personnes travaillant sur écran de reconsidérer leur poste de travail afin de limiter les risques d'apparition de mal de dos, de Troubles Musculo - squelettiques et de fatigue visuelle. - Questions-Réponses. Analyse des incidents ou accidents par la méthode de l’arbre des causes. • SGH/REACH. • Le rôle du Sauveteur Secouriste du Travail. Disposer de définitions communes autour des risques psychosociaux. • Les engins de chantier utilisés en levage et la manutention des charges - Organisation de la sécurité lors des interventions d'entreprises extérieures - Conception des différents circuits : - Les consignes en cas d’incidents et d’accidents. • Comment prévenir. Définition • La ZONE DE TRAVAIL : Les utilisateurs de PEMP (nacelles). • Les fonctions des matériels électriques BT et TBT, Comment en parler et comment gérer une telle situation ? - Les questions à poser pour détecter les risques le plus tôt possible Obligatoire pour conserver la validité de son certificat. 3 jours tous les 3 ans. • Connaitre le cadre juridique de son intervention Les 5 dimensions de la Prévention Personnel non électricien • Appliquer les consignes de sécurité en BT liées aux consignations, lors d'intervention électrique élémentaire - Théorie : - autoformation à distance INRS “Acquérir des bases en prévention des risques professionnels” (nous consulter). Définition et rôle du CHSCT : Comité d’Hygiène, de Sécurité Droit d’alerte et de retrait Toute personne ayant déjà suivi une formation " Maniement des extincteurs". - Identifier les dangers liés à l’activité de travail. La formation à l’utilisation des ponts roulants est rendue obligatoire par l’article R 4323-55 du Code du Travail. Le Document Relatif à la Protection Contre les Explosions (DRPCE) - les marquages CE - caractères communs des Troubles Musculo - squelettiques.