Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

CPF : définition du socle de connaissances et compétences professionnelles

Socle de connaissances et compétences

Le décret d'application définissant le socle de connaissances et de compétences professionnelles est paru au Journal officiel le 15 février 2015. Ce socle « est constitué de l'ensemble des connaissances et des compétences qu'il est utile pour un individu de maîtriser afin de favoriser son accès à la formation professionnelle et son insertion professionnelle ».

Les formations permettant d’acquérir le socle de connaissances et de compétences sont éligibles au Compte personnel de formation (CPF), même lorsqu’elles ne figurent pas sur les listes établies par le Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation (Copanef).

Le socle porte sur sept grands domaines :

- la communication en français ;

- l'utilisation des règles de base de calcul et du raisonnement mathématique ;

- l'utilisation des techniques usuelles de l'information et de la communication numérique ;

- l'aptitude à travailler dans le cadre de règles définies d'un travail en équipe ;

- l'aptitude à travailler en autonomie et à réaliser un objectif individuel ;

- la capacité d'apprendre à apprendre tout au long de la vie ;

- la maîtrise des gestes et postures et le respect des règles d'hygiène, de sécurité et environnementales élémentaires.

Un temps pressentie, la maîtrise des langues étrangères, en particulier de l'anglais, n'a pas été intégrée à ce socle.

Pour chacun de ces domaines, le Copanef a listé des compétences clés à posséder. Par exemple, pour communiquer en français, il est question de savoir reformuler des informations ou prendre des notes. Concernant le calcul et les mathématiques, il s’agit d’être capable d’utiliser les unités de temps ou les pourcentages. L’utilisation des outils numériques consiste à savoir allumer un ordinateur, joindre un fichier à un email, se repérer dans une page web…

Cette liste n'est toutefois pas exhaustive : les branches professionnelles et les régions peuvent ajouter des modules complémentaires pour lutter contre l'illettrisme et favoriser l'accès à la qualification. C’est l’Association des régions de france (ARF) qui est tenue de proposer au ministre en charge de la Formation professionnelle la liste des modules complémentaires, qui seront publiés par arrêté.

Les premières entrées dans le cursus de certification sont attendues pour l’été ou l’automne 2015.

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant