Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

Une étude sur les besoins en ressources humaines du secteur aéronautique et spatial souligne l’importance de l’effort de formation continue

formation Le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) et l’Observatoire de la Métallurgie ont commandé au cabinet Ambroise Bouteille & Associés une étude sur les besoins prospectifs en RH du secteur aéronautique et spatial, dont les résultats ont été publiés en septembre 2012.

Le rapport souligne l’importance de l’effort de formation continue dans les entreprises du secteur, indispensable pour compenser le déficit de compétences dont elles souffrent de plus en plus. Pour la plupart des entreprises, la formation continue représente plus de 3% de la masse salariale, un investissement qui peut s’avérer très lourd pour les PME.

Les entreprises développent largement la formation interne, se dotant pour nombre d’entre elles d’un organisme de formation interne. Elles ont également beaucoup recours au transfert de savoir-faire sur poste, processus informel qui ne bénéficie d’aucun soutien financier extérieur.

Entre autres mesures, l’étude préconise :
- la mise en place de formations initiales davantage orientées sur le secteur de l'aéronautique, via la création d’options aéronautiques dans les différentes filières du Bac à Ingénieur ;
- le renforcement des politiques de lutte contre la baisse des formations initiales de la métallurgie en général ;
- la création de formations diplômantes ou certifiantes spécifiques à l’aéronautique et accessibles en formation continue (notamment CQPM), ou la conception de modules de spécialisation aéronautique pouvant s'enchaîner harmonieusement avec des formations existantes plus généralistes ;
- le développement de méthodes de transfert de savoir-faire et de tutorat suffisamment formalisées pour les rendre éligibles aux aides financières.

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant