Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

Le gouvernement confirme sa détermination à favoriser les contrats d’apprentissage

En visite à la Faculté des métiers de l’Essonne à Evry (91) lundi 17 septembre 2012, Thierry Repentin, Ministre délégué à la formation professionnelle et à l’apprentissage, a affirmé la volonté du gouvernement de faciliter la recherche d’entreprises pour les futurs apprentis.

Si 3000 apprentis sont inscrits à la Faculté des métiers de l’Essonne, à ce jour seulement 2200 d’entre eux ont signé un contrat d’apprentissage, les 800 autres n’ayant toujours pas d’entreprise pour les accueillir. Une situation regrettable alors que la Faculté des métiers a la capacité de former 3500 jeunes.

Thierry Repentin mise sur le futur contrat de génération, dispositif qu’il présente comme complémentaire de l’apprentissage, pour intéresser davantage les entreprises de 20 à 150 employés à l’embauche de jeunes en apprentissage. L’objectif étant de faire passer le nombre d’apprentis en France de 430 000 aujourd’hui à 500 000 d’ici la fin du quinquennat.

Le Ministre encourage également toutes les initiatives visant à prendre en compte les difficultés de logement des apprentis, qui ont souvent besoin de deux lieux d’habitation différents, l’un près du centre de formation et l’autre à proximité de l’entreprise.

Par ailleurs, l’accent a été mis sur la lutte contre les stéréotypes. En effet, plus de deux tiers des apprentis en France sont des hommes. Thierry Repentin souhaite l’égalité d’accès des femmes et des hommes aux métiers concernés par l’apprentissage, y compris ceux qui sont frappés par les stéréotypes de genre (mécanique, esthétique...).

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant