Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

L’ARF demande à l’État une plus grande autonomie des régions sur la formation professionnelle

Alain Rousset, président de l’Association des régions de France (ARF), a présenté mercredi 4 juillet, lors d’une conférence de presse au Conseil économique, social et environemental (CESE), les propositions des Régions pour réussir l’Acte III de décentralisation annoncé par le président de la République.

Les présidents de région veulent pouvoir prendre une participation au capital des entreprises financées par la future banque publique d’investissement. Les régions présideraient des « comités d’orientation de la plateforme de la BPI » et participeraient « aux décisions d’investissement pour déployer les stratégies régionales de développement économique ». Elles animeraient la coordination de la BPI régionale avec les fonds d’investissement et les banques.

Les Régions demandent à l’État de leur transférer ce qu’il gère encore en matière de formation professionnelle et d’apprentissage. Le schéma régional destiné à répondre aux besoins des entreprises et à la stratégie de développement des régions, déjà existant, deviendrait prescriptif : la Région serait le décideur ultime du plan régional des formations tout au long de la vie.

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant