Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

Enquête Agefos PME : le point de vue des dirigeants de TPE-PME sur le plan de formation et la réforme de la formation professionnelle

formation En pleine négociation des partenaires sociaux sur une future réforme de la formation, l’Opca Agefos PME présente dans son baromètre sur l’emploi et la formation le point de vue des dirigeants de TPE et PME de moins de 500 salariés.

Le recours à la formation des salariés est considéré par les répondants comme la réponse la plus adaptée aux besoins de qualifications de leur entreprise. 20% des TPE et PME y consacre un budget supérieur à l’obligation légale, 26% y consacre un budget en hausse.

La loi n’oblige pas l’entreprise à se doter d’un plan de formation, mais uniquement à former ses salariés pour leur permettre de s’adapter à l’évolution de leur emploi. Malgré cela, plus d’un tiers des TPE et PME a mis en place un plan de formation pour 2013. Parmi celles-ci, 78% estime que ce plan de formation s’est avéré efficace.

Deux tiers des dirigeants de TPE et PME interrogés considèrent qu’il est nécessaire de maintenir la contribution légale au plan de formation. Une information précieuse pour la CGPME, qui s’élève contre le projet de suppression de cette contribution, porté par le Medef dans la négociation en cours sur une réforme de la formation professionnelle. En effet, nombre de patrons de petites entreprises craignent qu’une telle suppression n’entraîne la fin de la mutualisation des fonds de la formation, au détriment de la formation de leurs salariés.

Au-delà des questions relatives au plan de formation, la principale attente vis-à-vis d’une future réforme de la formation professionnelle concerne avant tout la simplification des règles et des dispositifs (80% des répondants). Viennent ensuite le renforcement du rôle de Pôle emploi (56%) et un financement orienté vers les publics prioritaires (54%).

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant