Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

Etude sur les SSII : les cadres « déclassés » souffrent d’un accès restreint à la formation

Formation Toulouse Alors que la feuille de route gouvernementale donne la priorité aux demandeurs d’emploi et aux salariés les moins qualifiés dans le cadre de la négociation sur la réforme de la formation professionnelle, une étude réalisée par le cabinet Sextant Expertise à la demande de la CFDT Cadres démontre que certaines catégories de cadres ont peu accès à la formation.

L’étude porte sur les résultats d’une enquête menée en 2011 et 2012 auprès de quelques grandes entreprises de services informatiques (SSII) et révèle que dans ce secteur, les cadres engagés dans une activité en déclin sont délaissés par la formation continue, à l’encontre de ce que devrait être une bonne gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC). Or, l’accès à la formation est primordial dans ce type d’activités, où l’innovation est permanente et les cadres ne peuvent rester performants sans se mettre à niveau régulièrement.

A l’origine de ce problème, les sociétés informatiques ont généralement un intérêt économique évident à recruter de jeunes diplômés à des salaires plus faibles plutôt que de faire monter en compétence les anciens, quitte à les marginaliser vis-à-vis du marché de l’emploi. Dans ce contexte, l’étude recommande le déploiement au sein de ces entreprises des dispositifs de financement mutualisé comme la validation des acquis de l’expérience (VAE), le bilan de compétences, le droit individuel à la formation (DIF), le congé individuel de formation (CIF) ou la période de professionnalisation.

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant