Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

Baisse de 10% du contrat de professionnalisation en 2012

Formation Toulouse

Alors qu’il est très apprécié des entreprises, le contrat de professionnalisation est en net recul, d’après une étude de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) publiée ce mois-ci.

Ce dispositif, distinct du contrat d’apprentissage, consiste à former en alternance des jeunes entre 16 et 25 ans ou des demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, afin de leur permettre d'acquérir une qualification et de favoriser leur insertion ou leur réinsertion professionnelle.

En 2012, 156 000 embauches en contrat de professionnalisation ont eu lieu, soit une baisse de 10% en un an, après une hausse de 13% entre 2010 et 2011. Cette baisse concerne essentiellement les entreprises de moins de 250 salariés, celles de plus de 250 salariés n’ayant accusé une baisse que de 1%. Elle semble essentiellement liée à une diminution plus générale des embauches dans les petites entreprises.

Cette baisse est bien plus marquée dans la construction (-12%) et le tertiaire (-10%) que dans l’industrie (-2%). Quelques secteurs de l’industrie ont cependant enregistré une hausse : l’extraction, la gestion de l’eau, la gestion des déchets, l’énergie, l’électronique et l’informatique.

L’âge moyen des nouveaux bénéficiaires augmente : 20% des personnes embauchées en 2012 ont 26 ans ou plus, contre 16% en 2010. 70% des bénéficiaires, tous profils confondus (scolaires, inactifs, salariés) ont un niveau supérieur ou égal au baccalauréat.

La durée moyenne des contrats s’est également raccourcie, la part des contrats dépassant un an n’étant plus que de 38%, contre 40% l’année précédente. La part des recrutements sous forme de CDI, passée de 12 % en 2011 à 9 % en 2012, concerne majoritairement des personnes expérimentées et plus qualifiées.

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant