Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

Création du Comité Sup’emploi pour rapprocher entreprises et universités

Formation Toulouse Cette nouvelle instance de dialogue et de réflexion stratégique, dont la mise en place a été annoncée par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche Geneviève Fioraso lundi 9 décembre, a vocation à ajuster l’offre de formation aux besoins du marché de l’emploi.

Présidé par deux chefs d’entreprises, la directrice générale du groupe Pierre & Vacances – Center Parcs Françoise Gri et le président du conseil de surveillance de Schneider Electric Henri Lachmann, le comité réunit 22 représentants des entreprises, des écoles et universités et des étudiants.

Sa mission consiste à faire des propositions pour optimiser la qualité de la formation universitaire, rapprocher les acteurs de l’enseignement supérieur et de l’entreprise pour adapter les compétences aux évolutions du monde du travail, anticiper les mutations des filières professionnelles.

En 2014, le comité commencera par se pencher sur 3 sujets prioritaires fixés par la ministre :
- anticiper les métiers et les formations de demain, en s’interrogeant notamment sur les enjeux du numérique ;
- développer l’alternance dans l’enseignement supérieur ;
- placer l’enseignement supérieur au cœur de la formation tout au long de la vie.

Dans une interview au quotidien économique « Les Echos », Geneviève Fioraso a souligné que la France est au 6e rang mondial pour la qualité de ses publications scientifiques, mais seulement entre les 20e et 25e rangs pour l’innovation, car « on a du mal à transformer l’invention du laboratoire en innovation dans l’entreprise qui crée de l’emploi ».

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant