Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

500 millions d’euros de formation en Midi-Pyrénées

Formation Toulouse

La Direccte et le Carif Oref de Midi-Pyrénées ont publié le 24 janvier dernier un document faisant état du marché régional de la formation et de ses évolutions entre 2009 et 2011 : nombre et typologie des organismes de formation, volume d’activité par catégorie de publics, prix et durée des formations, etc.

Les résultats présentés s’appuient sur les bilans pédagogiques et financiers renseignés annuellement par les organismes de formation.

Le nombre d’organismes de formation déclarés a augmenté deux fois plus vite en Midi-Pyrénées qu’au niveau national, passant de 2 785 en 2009 à 3 366 en 2011 (+21%) en 2 ans. Cette augmentation est portée essentiellement par les organismes privés lucratifs : 909 travailleurs indépendants (+33% par rapport à 2009) et 1 707 organismes hors travailleurs indépendants (+21%).

Le chiffre d’affaires réalisé par les organismes de formation de la région a atteint 551 millions d’euros en 2011, soit 4% du chiffre d’affaires national. Le chiffre d’affaires réalisé en Midi-Pyrénées a progressé de 28% entre 2009 et 2011, contre 12% sur l’ensemble du pays. Cette forte hausse est tirée par le secteur privé lucratif (hors travailleurs indépendants), dont l’activité a crû de 48% et représente 52% du chiffre d’affaires régional.

Le prix moyen de l’heure stagiaire a reculé de 4% entre 2010 et 2010 pour s’établir à 11,20 euros, soit 40% de plus qu’en 2004 et 18% de plus que la moyenne nationale. Les tarifs les plus élevés sont pratiqués par les organismes privés hors indépendants (15 euros en moyenne), les plus bas par les travailleurs indépendants (6 euros).

Le chiffre d’affaires des organismes de formation provient principalement des entreprises (144 millions d’euros soit 26% en direct, 74 millions d’euros soit 14% via les OPCA), suivies par les pouvoirs publics (170 millions d’euros soit 31%).

Au total, plus de 860 000 personnes ont été formées en 2011, dont près de 520 000 salariés (60%) sur une durée moyenne de 38 heures et 117 000 demandeurs d’emploi (14%) sur une durée moyenne de 122 heures.

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant