Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

L’Union européenne recommande la validation de l’apprentissage non formel et informel

Le Conseil de l’Union européenne demande aux Etats membres d’établir, d’ici à 2018, des systèmes nationaux de validation de l’apprentissage non formel et informel. Le principe consiste à valider, à l’aide d’une qualification complète ou partielle, les aptitudes et compétences acquises par les citoyens en dehors de l’enseignement formel.

Le Conseil a émis à cet effet une recommandation le 12 décembre 2012, faisant suite à une proposition de la Commission européenne. La mise en place de ces systèmes de validation devra tenir compte du principe de subsidiarité.

Avec la validation des acquis de l’expérience, la France est aujourd’hui l’un des quatre seuls pays de l’Union européenne à avoir mis en place des systèmes complets pour la validation de l’apprentissage non formel et informel. Les trois autres pays sont la Finlande, le Luxembourg et les Pays-Bas.

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant