Recevoir la newsletter

Le journal de la formation professionnelle

A l’issue d’un contrat de professionnalisation, les deux tiers des bénéficiaires restent en emploi

Selon les résultats d’une enquête menée par le Ministère du Travail, le contrat de professionnalisation a fait ses preuves : 69% des bénéficiaires ont obtenu la qualification préparée. Le taux d’emploi à l’issue du contrat est relativement bon : deux tiers des bénéficiaires restent en emploi, chez le même employeur dans les trois quarts des cas.

Le contrat de professionnalisation est un dispositif de formation en alternance conçu pour répondre aux difficultés d'insertion professionnelle des jeunes sortis du système scolaire sans qualification ou pour faciliter la réinsertion de personnes déjà engagées dans la vie professionnelle.

Le maintien en emploi à l’issue du contrat dépend naturellement de l’obtention de la qualification préparée : 72% des bénéficiaires l’ayant obtenue sont en emploi, contre 57 % de ceux ayant échoué aux épreuves de validation. Toutefois, l’enquête met en exergue des difficultés d’insertion plus importantes pour les jeunes (32% des jeunes âgés de moins de 26 ans à l’entrée en contrat sont en difficulté d’insertion, contre 24% des adultes de 26 ans et plus) et pour les femmes (35% des femmes se retrouvent au chômage à l’issue du contrat, contre 27% des hommes). Le taux d’insertion des bénéficiaires dépend également du métier préparé, les difficultés étant concentrées sur les métiers du secrétariat et de la bureautique, de l’accueil, de l’hôtellerie et du tourisme, du commerce et de la vente, de la comptabilité et de la gestion.

Auteur : Godefroy Picart

Partager cet article

Article précédent

Article suivant